lundi 6 novembre 2017

Retour sur le salon Lire en Poche 2017

LE MONDE LITTERAIRE  >  ARTICLE  >  ACTUALITE  >  SALON LITTERAIRE  •  FRANCE

Dimanche 8 octobre 2017
Nous sommes dimanche matin et le réveil sonne à 8h30 tapante. 
Le réveil ? Un dimanche ? Alors que nous n'avons rien prévu de particulier, c'est étrange...
Durant le petit déjeuner, la conversation se dirige vers cette étrangeté : 
- C'est toi qui a mis le réveil ce matin ? demandais-je intrigué.
- Ah oui, je voulais t'emmener en balade ce matin, du coup j'ai mis le réveil pour éviter qu'on ne parte trop tard, surtout avec Miss Crevette à préparer..., me répondit Mister Vroum, mon mari.
- Super ! On va où ? Tiens, elle se réveille je vais la chercher.
Et c'est ainsi que 2h plus tard, sans que Mister Vroum ne m'ait répondu, nous nous sommes garés sur le parking du salon littéraire Lire en Poche de Gradignan qui venait d'ouvrir ses portes à un public déjà continuel. 
- J'espère que cela te fait plaisir. Je me suis dit que ça te plairait et comme c'est ton anniversaire samedi prochain, si tu trouves des livres qui te plaisent je te les prends, me dit-il.
Me faire plaisir ? Quelle question, j'étais folle de joie oui ! 
Dommage, je n'avais que mon vieux téléphone pour faire des photos. Elles ne sont pas terribles...




Du 6 au 8 octobre se tenait la 13ème édition du salon littéraire Lire en Poche, à Gradignan. Auteurs phares, animations littéraires pour les grands et les petits, stands de librairies indépendantes pour les dédicaces, stands des éditeurs locaux... un événement national qui a su attirer son public.

Un salon littéraire bien réel autour de l'imaginaire
Créé en 2005 pour inaugurer la médiathèque de Gradignan, le salon littéraire Lire en Poche est passé d'une animation locale à un rendez-vous annuel incontournable dans l'hexagone. Il est gratuit et met en avant la littérature à la portée de tous en fêtant le livre en format poche.
Le mois dernier, du 6 au 8 octobre 2017, se tenait sa 13ème édition autour du thème "le pouvoir de l'imaginaire". En 3 jours, près de 25 000 visiteurs ont assisté à l'événement.

Séances de dédicaces, ateliers pour les enfants, conférences, petits déjeuners et déjeuners littéraires, lectures, spectacles de théâtre, projection... plus de 1500 m2 d'espace "librairie", mais aussi des salles de conférence, des espaces détentes dans les tentes extérieurs et l'espace en pleine aire, les salles de la médiathèque...

De quoi combler les grands comme les petits.

Des auteurs phares au rendez-vous
Cette année, le parrain de l'événement était le romancier américain Harlan Coben. Il y avait également une centaine d'auteurs et intervenants internationaux présente dont :
- la France : Gaël Faye, Claude Gallay, Catherine Poulin, Henri Loevenbruck, Aurélie Valognes, Antoinin Varenne... 
- la Belgique : Nadine Monfils et Stefan Platteau, 
- l'Espagne : José Carlos Somoza,
- le Portugal : J. R. Dos Santos, 
- la Grande-Bretagne : Lee Child et Peter F. Hamilton,
- la Norvège : Anne B. Rage,
- l'Ukraine : Andreï Kourkov,
- le Canada : Emily ST John Mandel,
- les États-Unis : Jake Adelstein et Peter Fromm,
- le Vietnam : Kim Thuy,
- la Nouvelle-Zélande : Paul Cleave,
- le Pakistan : Roopa Farooki.

Les files d'attente étaient de longueurs différentes en fonctions des personnalités, mais tous ont pu partager avec leur public. 


Côté jeunesse, 36 auteurs et illustrateurs dédicaçaient sous l'une des tentes à l'extérieur :
- les auteurs : Fabrice Colin, Christelle Dabos, Yves Grevet, Fanny Joly, Magdalena, Eric Simard, Florence Thinard, N. M. Zimmermann...
- les illustrateurs : Frédéric Benaglia, Jean-Luc Englebert, Antoine Dole, Lili la Baleine, Muzo, Pauline Amélie Pops, Hervé Walbecq.

Geronimo Stilton en personne était également venu à la rencontre de son jeune public heureux. Dès son apparition, il a été encerclé et fut la star incontestée du moment.


5 prix littéraires
Lors de la soirée d'ouverture du salon, Lire en Poche a remis 5 prix littéraires dans différentes catégories. Le jury constitué de 10 lecteurs de la médiathèque de Gradignan, a déterminé les lauréats :
- Prix Lire en poche de littérature française : Didier Castino pour Après le silence
- Prix Lire en poche de littérature traduite : Dominique Letellier pour la traduction de l'anglais de Miniaturiste de Jessie Burton
- Prix Lire en poche de littérature jeunesse : N.M. Zimmermann pour Vampire, ça craint (grave) : la vie d'un collégien sang pour sang malchanceux 
- Prix Sud Ouest / Lire en poche : Niko Tackian pour La nuit n'est jamais complète
- Prix Lire en poche des littératures de l'imaginaire : J.R.R Tolkien pour l'ensemble de son œuvre.

Un salon sécurisé
Cette année en raison de l'état d'urgence lié aux risques d'attentat, la sécurité des lieux a été renforcée avec entre autres l'installation des portiques de détection de métal placée à l'entrée ainsi que le renforcement de l'équipe de sécurité pour fouiller les visiteurs entrants.
« Les problèmes de sécurité nous reviendront chaque année, désormais : plus jamais nous ne retrouverons la sérénité passée – du moins, pas avant des années. Cela implique que nous devrons composer avec la présence de patrouille militaire, d’une recrudescence d’agents de sécurité et de contraintes à l’accueil, de fouilles, pour le public », déclaré Lionel Destremau, directeur de Lire en Poche, au journaliste d'ActuaLitté.
Une initiative rassurante devenue indispensable malgré le coût important de sa mise en place.

Mes jolies trouvailles
Lors de cette escapade, j'ai évidemment trouvé mon bonheur. Il a été très difficile de faire un "choix raisonnable" pour ne pas repartir avec tous les livres proposés.
Finalement, j'ai choisi :
- Manhattan à l'envers de Peter F. Hamilton, un recueils de 5 nouvelles offert par la mairie de Gradignan à tous les visiteurs
- Tequila frappée (T5 de Mémé Cornmuse) et Maboul Kichen de Nadine Monfils
- Un mensonge explosif de Christophe Reydi-Gramond
- L'écrivain abominable d'Anne-Gaëlle Balpe, roman jeunesse
- Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence Thinard, roman jeunesse




LD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire